ECAS, European Cardiac Arrhythmia Society

22 juin 2011

3 gestes qui sauvent

1 vie 3 gestes

 

Témoin d'un arrêt cardiaque, voici les 3 gestes qui peuvent sauver une vie

 

jAppelez le 15 (SAMU) pour donner l’alertecrise cardiaque2

EDécrivez l’état de la victime : elle est inconsciente, elle ne respire pas …

EDonnez l’adresse précise du lieu où elle se trouve

EDites ce qui a été fait ou ce qui est fait : on l’a étendue, on a commencé un massage cardiaque …

ENe raccrochez pas avant que la personne du SAMU ne vous le dise !

 

k Massez

ELes mains l’une sur l’autre, faites 100 compressions par minute au milieu de la poitrine par séries de 30

ECela permet de relancer la circulation sanguine et de continuer à oxygéner l’organisme.

ESi vous savez le faire, pratiquez aussi le bouche à bouche en alternance

 

lDéfibrillez

Utilisez un défibrillateur automatisé externe si un appareil est disponible à proximité

Très simple d’utilisation et sans risque, l’appareil vous guide vocalement étape par étape

 

crise cardiaque

 

 

 Objectif : maintenir la personne en vie jusqu’à l’arrivée des secours 

Posté par ECAS à 15:53 - Commentaires [0]
Tags : , , , , , , ,

21 juin 2011

L’arrêt cardiaque

 arret 2

u Comment le reconnaître ?

E La victime perd connaissance, ne réagit pas quand on lui parle ou quand on la stimule

 

u Y-a-t-il des signes avant coureurs ?

E Oui lorsque la cause est un infarctus du myocarde

E Une grande douleur dans la poitrine, une douleur prolongée pouvant s’étendre jusqu’aux bras

E Une sensation très pénible d’oppression, de serrement voire d’écrasement.

L’arrêt cardiaque peut aussi être précédé de palpitations ou d’un malaise général mais il peut aussi survenir brutalement !

 

uQuelle est la cause de l’arrêt cardiaque ?

E 90% des arrêts cardiaques sont d’origine cardiovasculaire, le plus souvent il s’agit d’une fibrillation ventriculaire, c'est-à-dire un trouble du rythme cardiaque correspondant à des contractions rapides irrégulières et inefficaces des ventricules du cœur.

EIl existe d’autres causes de l’arrêt cardiaque : noyade, électrisation, intoxication, hypothermie, overdose, insuffisance respiratoire aigüe.

Posté par ECAS à 11:11 - Commentaires [0]
Tags : , , , , , , , ,

06 juin 2011

Arythmie et Maladies Orphelines

arythmiePar le Professeur Samuel Levy, Spécialiste des maladies orphelines responsables de mort subite chez l’enfant et chez l’adulte jeune

 

vSyndrome de Brugada : Le syndrome de Brugada est une maladie héréditaire rare de découverte récente dont la fréquence est probablement sous-estimée. Son mode de transmission autosomique dominant impose une enquête familiale systématique. Le syndrome de Brugada est lié à des anomalies des canaux sodiques déterminées génétiquement. Il s’agit d’une pathologie associant anomalies électrocardiographiques et troubles graves du rythme ventriculaire grave (tachycardies et fibrillation ventriculaires) responsables de syncopes et d’arrêt cardiaque.

 

vSyndrome de la repolarisation précoce: Ce syndrome se caractérise par une anomalie électrocardiographique retrouvée avec une plus grande fréquence chez des sujets ayant fait une mort subite inexpliquée par fibrillation ventriculaire. Un travail d’investigation génétique a montré que les mutations génétiques responsables de cette particularité de la repolarisation, actuellement en cours d’identification, ne correspondent à aucun autre syndrome préalablement décrit.. Il s’agit donc bien d’une nouvelle pathologie

 

vSyndrome du QT long : Le syndrome du QT long est un syndrome génétiquement hétérogène qui se caractérise par un allongement de l'espace QT sur l'électrocardiogramme de surface associé à un risque élevé de torsades de pointe ou de fibrillation ventriculaire pouvant entraîner syncope et mort subite. Des mutations responsables de ce syndrome ont été décrites sur une dizaine de gènes. A la naissance, un bébé sur 2000 aurait cette anomalie électrocardiographique à l’origine de mort subite chez le sujet jeune.

 

vSyndrome du QT court : Cette maladie génétique est hétérogène (plusieurs gênes pouvant être impliqués dans ce syndrome). Ce syndrome reste très rare. Cela peut survenir à n'importe quel âge (généralement autour de la trentaine) mais peut atteindre le nourrisson (ce qui expliquerait certaines morts subites du nourrisson

 

v. Dysplasie arythmogène du ventricule droit est une maladie génétique cause fréquente de mort subite chez le sportif. Elle se caractérise par la transformation d’une partie du muscle cardiaque (myocarde) en tissu graisseux ce qui se complique de trouble du rythme ventriculaire parfois mortelle.  Elle fait l’objet actuellement d’une intense investigation à laquelle contribue ECAS.

Posté par ECAS à 09:54 - Commentaires [0]
Tags : , , , , , ,

01 juin 2011

Tabac et Pathologie Cardiovasculaire


stop tabacles méfaits du tabac et les risques cardiovasculaires présentés en 18 diapos par le Professeur Samuel Levy


Tabac et pathologie cardiovasculaire

 

 

 

 

Posté par ECAS à 14:19 - Commentaires [0]
Tags : , , , , , ,

20 avril 2011

Ecas .... ses réalisations

 Principales Actions

 

  • 1 congrès annuel (en 2011 c’est la 7ème édition)
  • 1 publication scientifique annuelle sur les travaux originaux de recherche  (ECAS Special issue)
  • Modules de formation en ligne (Techniques  of Catheter Ablation of Atrial Fibrillation)
  • 1 journal officiel mensuel (Journal of Interventional Cardiovascular Electrophysiology)

 

ECAS c’est chaque année

-> 180 conférences par les leaders d’opinion au cours de 45 séances

-> 198 travaux de recherche originaux dont les 6 meilleurs sont récompensés par un prix

-> 7 années de succès auprès de la communauté scientifique

-> Des coopérations avec des pays avides de collaboration avec l’Europe incluant 5 symposium ECAS chine, 4 ECAS Russie, 4 ECAS-Japon, et plus récemment ECAS-Inde et ECAS-Pays du Golfe Persique

 

 

Posté par ECAS à 17:24 - Commentaires [0]
Tags : , , , , , ,

19 avril 2011

le coeur ... quelques chiffres

7 20O: Nombre de litres de sang pompés par le cœur chaque jourcoeur

 

300 : Poids du cœur en grammes

 

100 000 : Nombre de battements cardiaques par jour

 

5 : Nombre de litres de sang contenus dans le corps humain

 

14 / 9 : Tension artérielle à ne pas dépasser

 

20 MILLIONS : Nombre de personnes concernées par le risque cardiovasculaire en France

 

180 000 : Nombre de décès dus à une maladie cardiovasculaire chaque année en France

 

130 000 : Nombre d’AVC (Accident Vasculaire Cérébral) chaque année en France

 

120 000 : Nombre d’infarctus du myocarde chaque année en France

 

1952 : Date de la 1ère défibrillation cardiaque transthoracique (faire repartir le cœur grâce à un choc électrique)

 

1958 : Le premier pacemaker a été implanté en octobre, en Suède, par le Dr Elmqvist et le Dr Ake Senning

 

1967 : La première transplantation cardiaque a été faite par Christiaan Barnard, cardiochirurgien, au Cap en Afrique du Sud le 3 décembre

 

1980 : Date de la 1ère implémentation chez l’homme d’un défibrillateur cardiaque

Posté par ECAS à 14:30 - Commentaires [0]
Tags : , , , , , ,

Les maladies cardiaques

Dans le mondemonde

Les maladies cardio-vasculaires sont celles qui  touchent le cœur et les vaisseaux sanguins. Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde entier.

 

En Europe

En Europe, un décès sur deux est attribuable aux maladies cardio- vasculaires. Des statistiques qui pourraient baisser spectaculairement si l'on était aujourd'hui plus conscient de la possibilité de modifier facilement certains facteurs de risque sans pouvoir cependant les éradiquer .

 

En France

Avec 180 000 décès par an, les maladies cardiovasculaires sont la deuxième cause de mortalité pour les hommes (après le cancer) et la première cause de mortalité chez les femmes

 

Entre autres plus de 40 000 personnes meurent chaque année d’un arrêt cardiaque contre toute attente (mort subite), soit 110 morts chaque jour. À titre de comparaison, la route en France métropolitaine, tue 12 personnes chaque jour.

 

Posté par ECAS à 11:31 - Commentaires [0]
Tags : , , , , , ,

Qui est ECAS ?

1/Histoire

ECAS a été fondé en 2004 par un groupe de cardiologues leaders d'opinion appartenant à 11 Pays européens pour lesquels la formation ainsi que la recherche dans le domaine des troubles du rythme  ne répondaient totalement  aux besoins en Europe. Seule une société de cardiologie indépendante dédiée aux troubles du rythme cardiaque, comme c’est le cas aux Etats Unis depuis 25 ans (Heart Rhythm Society) peut répondre aux besoins.

 

 

2/Objet

Que représente ECAS ?

ECAS sont les initiales de « European Cardiac Arrhythmia Society » une Société Scientifique enregistrée en 2004 à la Préfecture des Bouches du Rhône et qui comprend des cardiologues, des infirmières, des techniciens et tous ceux qui sont qui prennent en charge les malades atteints de troubles du rythme cardiaque. C’est une association loi 1901, à but non lucratif qui a pour but de promouvoir :

Ø         L’amélioration de la qualité des soins dispensés aux patients atteints de troubles du rythme cardiaque, en encourageant la formation médicale continue, la formation pratique et technique du personnel soignant du fait du caractère hyperspécialisé des soins dans un domaine en pleine évolution,

Ø         la recherche, l’élaboration, la réalisation et l’interprétation d’études ou d’essais cliniques visant à faire progresser le traitement des troubles du rythme cardiaque,

Ø         la mise en place de normes et de recommandations médicales en Europe sur les stratégies thérapeutiques; en encourageant la recherche clinique et en favorisant le dialogue direct entre la communauté médicale et les autorités de régulation de la santé en Europe et

Ø         en organisant des symposiums, réunions et ateliers dans le cadre de la formation médicale continue.

Posté par ECAS à 11:23 - Commentaires [0]
Tags : , , ,

 
Paperblog